Afficher les éléments par tag: competition The purpose of ARDYIS is to raise youth awareness and capacity on agricultural and rural development issues in ACP countries through ICTs. http://ardyis.cta.int Tue, 21 Aug 2018 12:07:46 +0000 Joomla! 1.5 - Open Source Content Management fr-fr Prix YoBloCo - Article sur Nawsheen Hosenally - 1er prix, catégorie individuelle http://ardyis.cta.int/fr/actualites/autres-nouvelles/item/150-prix-yobloco-article-sur-nawsheen-hosenally-1er-prix-catégorie-individuelle http://ardyis.cta.int/fr/actualites/autres-nouvelles/item/150-prix-yobloco-article-sur-nawsheen-hosenally-1er-prix-catégorie-individuelle

By Nabil Moolna

Nawsheen Hosenally, 1st prize of the YoBloCo Awards, individual category

Premier prix des « YoBloCo Awards », la jeune blogueuse plaide pour que la jeunesse se réconcilie avec l’agriculture.

«C’est un grand honneur pour moi d’avoir été choisie  parmi les 69 participants au concours individuel. » C’est à Johannesburg que Nawsheen Hosenally a récupéré son prix le mois dernier. Le Youth in Agriculture Blog Competition (YoBloCo), organisé par le Centre Technique de coopération agricole et rurale (CTA), récompense les meilleurs blogs traitant de l’engagement des jeunes dans l’agriculture. Oeuvrant dans le cadre des accords de Cotonou entre pays de l’ACP (Afrique-Caraïbes-Pacifi que) et de l’Union européenne, le CTA met un accent particulier sur l’utilisation des technologies de l’information et de la communication pour relever les défis agricoles contemporains.

Le jury de cet organisme international, ainsi que le public votant, aura donc été séduit par Nawsheen’s World. Sur ce blog, la jeune femme met en ligne une série d’articles, d’images et de vidéos pour aborder les « grandes questions qui intéressent l’agriculture, aussi bien à Maurice que dans d’autres pays en voie de développement ». Du contenu qu’elle a développé à partir de ses recherches, à la fois théoriques et pratiques. « Je visite régulièrement des fermiers et des petits planteurs, histoire de comprendre la réalité de leurs expériences. » C’est ce qui lui a permis, par exemple, de traiter des mérites de la propagation in vitro du fruit à pain, d’évaluer l’évolution de la technique hyonique à Maurice ou encore de s’attaquer au gaspillage agricole. C’est à l’université de Maurice que Nawsheen découvre ce qui est aujourd’hui sa passion. « Après le collège, je ne savais pas quelles études choisir », raconte-t-elle. « Comme j’ai toujours aimé la nature, je me suis dit ‘pourquoi pas l’agriculture ?’ »

Détentrice depuis l’an dernier d’un Bsc Agriculture, elle se dit qu’elle a bien fait de « prendre ce risque ». Elle explique comment, à l’époque, tout le monde – y compris des professionnels de l’agriculture – la décourageait de suivre cette voie. Soutenue toutefois par ses parents, elle entame trois années très enrichissantes au campus de Réduit. « Au départ, la partie pratique était un vrai défi. On avait un terrain de 50 m² à cultiver, les fourches étaient lourdes, c’était fatigant. Et on n’arrêtait pas de me dire que je devenais trop bronzée ! » Mais petit à petit, elle y prend goût, notamment grâce à des stages volontaires à l’Agricultural Research & Extension Unit pendant ses vacances.

La jeune femme estime qu’il y a un problème de perception à surmonter pour que les jeunes s’intéressent à l’agriculture. « Nos grands-parents étaient laboureurs et pour nos parents, le succès était de pouvoir délaisser la terre. Aujourd’hui, avec les progrès technologiques, le secteur a beaucoup évolué mais les jeunes gardent toujours l’image d’un travail pénible, au soleil, dans la boue… » L’investissement des jeunes serait crucial, dit-elle, pour faire face aux grands changements que traverse le secteur agricole, à Maurice comme partout dans le monde. « Nous sommes entrés dans une phase de transition. Il faudra, d’ici 2050, augmenter de 70 % la production de nourriture et la faire devenir soutenable. » Un défi qui nécessite des compétences et des engagements.

Spécialisée dans l’extension agricole – c’est-à-dire le relais entre les laboratoires de recherche et les agriculteurs – Nawsheen Hosenally est aujourd’hui à l’entame de sa carrière professionnelle. Elle cumule pour le moment deux fonctions de consultante à temps partiel pour des organismes internationaux, le Food, Agriculture and Natural Resources Policy Analysis Network et la Platform for African – European Partnership in Agricultural Research for Development. Elle est également bénévole au sein de la Young Professionals’ Platform for Agricultural Research for Development. Une boulimie de travail au service d’une noble ambition : apporter sa pierre au développement de l’agriculture, à Maurice comme en Afrique.

 

Originally published by L'Express-Dimanche, 19/06/2012.

]]> Autres nouvelles Tue, 19 Jun 2012 15:33:05 +0000 "Seeing Thoughts" - Video Competition http://ardyis.cta.int/fr/actualites/autres-nouvelles/item/143-seeing-thoughts-video-competition http://ardyis.cta.int/fr/actualites/autres-nouvelles/item/143-seeing-thoughts-video-competition

Competition process

The competition is an attempt to capture and showcase the voices of youth and their contribution to agriculture for development, whether in research, in production or assisting a community to develop a sustainable livelihood.

The project is divided into two distinct stages:

  1. Developing the story which would be captured in the video: the first phase of the project would be aimed at mentoring and guiding the selected participants to develop a story board capturing the themes mentioned on page;
  2. The selected storyboards would get mentoring support and some financial support from YPARD to capture the stories into documentaries of 4-6 minute maximum.

The final video entries would be showcased through YPARD website with the full profile of the finalists.

Prize: The first finalist would be fully supported to attend a regional conference on a topic related to agriculture of her/ his choice.

How to register

Download the registration form, fill it up (a formal signature is not required; you can simply tape your name), and email it back to info@ypard.net. Alternately, you could take a printout, fill up in block letters (to assure we could read all the details), scan it and send it to the email address given above.

Who can participate?

  • Anyone under the age of 40 years, active in agriculture for development (research, extension, production, community development, farming, etc.).
  • We are looking for a flare for communication through visuals and passion for communities and development. We also welcome young people from film or communications background with experience working with agro-communities and development.

The first level selection will be based on the registration form; in addition to age and background criteria.  The idea and concept will play a strong role in the selection process.

The competition is not for film making professionals; however if you are from film background with substantial experience in agriculture and development you may also apply.

The final selection will be made by a YPARD selection committee.  Finalists are expected to tell a good story as well as meeting the outlined selection criteria.

Important dates

  • Registration and form submission: May 10, 2012 by 1800 hrs GMT
  • Online mentoring for the storyboards: From June 01, 2012 to June 25, 2012
  • Storyboard finalization and submission: July 15, 2012
  • Announcement of results: July 25, 2012
  • Online mentoring for making final videos: From August 05, 2012 to August 20, 2012
  • Submission of the final film*: September 25, 2012
  • Final results*: October 05, 2012

*only for the finalists selected based on their storyboard submission

Selection criteria for stories and storyboard

  • Community, development and agriculture focus
  • Strength of the core message and a cohesive, focused storyline
  • How well it adheres to the themes and expresses the involved person’s/ communities voice

Technical considerations

For the story & storyboard:

  • The storyboards could be generated by drawing, collage or in digital format by combining images through photoshop/ other software
  • The storyboards must accompany the narration and the type of music (if any, such as light/ instrumental/ vocal etc.)
  • The frames of the story boards should not be more than 8 centimeters X 8 centimeters when printed. The story board must submitted digitally
  • The idea of the film, narration and the message needs to come through in the storyboard clearly.

For more details, download the full announcement. May you have any question, please write to info@ypard.net.

Download the registration form.

]]> Autres nouvelles Fri, 27 Apr 2012 11:17:43 +0000 Concours du meilleur essai - CTA/NEPAD: Profils des gagnants et résumés des meilleurs essais http://ardyis.cta.int/fr/activites/prix/item/138-cta-nepad-essay-competition-brochure http://ardyis.cta.int/fr/activites/prix/item/138-cta-nepad-essay-competition-brochure

Dans le cadre de la remise des prix  du concours du CTA et du NEPAD destiné aux jeunes sur les TIC et l’entreprenariat dans l’agriculture, qui a eu lieu à Addis-Abeba le 28 mars 2012, le projet ARDYIS a produit une brochure pour présenter les gagnants et leurs essais.

Vous pouvez télécharger la brochure ici (en version PDF).

Pour plus d'informations sur le concours, veuillez cliquer ici.

]]> Prix Mon, 16 Apr 2012 12:39:23 +0000 Les Prix YoBloCo récompensent 14 jeunes et institutions des pays ACP qui bloguent sur l'agriculture http://ardyis.cta.int/fr/activites/prix/item/137-the-yobloco-awards-reward-14-acp-youth-and-institutions-blogging-on-agriculture http://ardyis.cta.int/fr/activites/prix/item/137-the-yobloco-awards-reward-14-acp-youth-and-institutions-blogging-on-agriculture

Le Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale ACP-UE (CTA) vient d'annoncer les gagnants de la première édition des Prix YoBloCo des meilleurs blogs sur les jeunes et l’agriculture.

Les gagnants dans la catégorie institutionnelle recevront chacun 3000 euros, alors que les gagnants individuels recevront jusqu'à 1500 euros. En outre, les lauréats et les finalistes sélectionnés (14 individus et organisations) participeront à une conférence internationale, leurs blogs seront promus et ils auront l'occasion d'être impliqués dans d'autres activités.

Les blogs choisis informent sur les initiatives et les défis des jeunes qui travaillent dans l'agriculture, sur certains problèmes actuels de développement agricole et rural rencontrés par les parties prenantes, et sur la façon dont les TIC peuvent être utilisées, ou sont utilisées, afin de soutenir la transformation du secteur. Grâce aux articles publiés sur leurs blogs, aux interactions avec le public, les blogueurs contribuent à la sensibilisation du public sur les enjeux de l’agriculture et suscitent l’intérêt des jeunes dans les pays ACP (Afrique, Caraïbes et du Pacifique).
Le concours des meilleurs blogs sur les jeunes et l’agriculture (YoBloCo Awards) vise à mettre en lumière les défis, les réussites et les difficultés rencontrés par les jeunes qui s’engagent dans l’agriculture et à encourager la production d’information et l’utilisation des nouvelles technologies de l’information par les groupements de jeunes agriculteurs et les organisations intéressées par la question des jeunes dans l’agriculture. Il a offert l'occasion de mettre en évidence les perspectives des jeunes dans ces domaines et de soutenir leur intérêt.

Les prix YoBloCo ont été une expérience passionnante pour les organisateurs et les blogueurs participants. De nombreux blogueurs font état d'un nombre croissant de visiteurs et de commentaires sur leurs blogs, lesquels suscitent intérêt et opportunités de collaboration.

Le CTA et ses partenaires félicitent chaleureusement les gagnants. Ils remercient tous les participants et les personnes (environ 3 000) qui ont voté et commenté les blogs et qui ont fait de cette expérience pionnière un succès ! Le concours a été lancé en juillet 2011 et 92 blogs ont été reçus. Pour la catégorie individuelle, les gagnants ont été sélectionnés parmi 15 finalistes retenus à la suite d'un vote en ligne. Le public a également commenté les 22 blogs institutionnels.

Le concours a été organisé dans le cadre du projet ARDYIS en collaboration avec : le Forum for Agricultural Research in Africa (FARA), l’association Yam-Pukri, African Network for Agriculture, Agroforestry and Natural Resources Education (ANAFE), Pacific Agriculture and Forestry Policy Network (PAFPNet), Caribbean farmers’ Network (CAFAN), African Youth Foundation (AYF).

Pour plus d'informations sur les gagnants, les finalistes et leurs blogs veuillez suivre ce lien: http://ardyis.cta.int/fr/activites/prix/item/136-results-yobloco/136-results-yobloco

]]> Prix Mon, 19 Mar 2012 08:44:05 +0000 Innovation des jeunes à Apps4Africa http://ardyis.cta.int/fr/actualites/autres-nouvelles/item/133-youthful-innovation-at-apps4africa http://ardyis.cta.int/fr/actualites/autres-nouvelles/item/133-youthful-innovation-at-apps4africa

Eric Mutta, Tanzanie« L’innovation fonctionne bien pour les grandes entreprises, mais il n’est pas aussi simple pour un entrepreneur isolé d’obtenir de la reconnaissance », déclare Eric Mutta, un développeur de logiciels dont la dernière application lui a permis de remporter le concours Défi Climat organisé par Apps4Africa. Mais c’est au travers de l’innovation des jeunes que l’Afrique trouvera des solutions aux problèmes à long terme.

Les communautés de familles rurales et celles dont la subsistance est directement impactée par les caprices du changement climatique peuvent grandement bénéficier d’une meilleure utilisation des TIC afin d’alléger la pauvreté et de trouver des méthodes d’agriculture durables. Pour ne pas laisser les étrangers prendre le pas en matière d’innovation, les développeurs et entrepreneurs de tout le continent ont travaillé sur des systèmes mobiles et Web s’attaquant au changement climatique de manière créative. Cette créativité a été récompensée par le département d’État américain en charge des affaires africaines à l’occasion du concours Défi Climat d’App4Africa. Les lauréats d’Afrique de l’Est ont été annoncés le 14 janvier 2012 lors d’une cérémonie haute en couleurs à Masindi, Ouganda.

Les lauréats

La première place est revenue au tanzanien Eric Mutta, 29 ans, pour son application « The GrainyBunch » qui a de larges implications en faveur de la sécurité alimentaire et économique de tout le pays. Il s’agit d’un système de gestion de l’approvisionnement du secteur céréalier qui surveille l’achat, le stockage, la distribution et la consommation de céréales sur l’ensemble du territoire. Eric s’est lancé dans la programmation il y a treize ans et a travaillé sans relâche sur des projets toujours plus ambitieux : depuis un service de rencontres par sms qui, à l’apogée de son succès en 2010, comptait 10 000 membres, jusqu’à son application primée GrainyBunch. « J’ai appris que l’innovation fonctionne bien pour les grandes entreprises mais qu’il n’est pas aussi simple pour un entrepreneur isolé d’obtenir de la reconnaissance. Dans le passé, j’ai dû consacrer beaucoup de temps à convaincre les gens et à leur expliquer la portée de mes applications. Comme ils disent, « nul n’est prophète en son pays, mais ma défiance a payé. » Avec les 15 000 dollars US qu’il a remportés, il prévoie d’embaucher un programmeur et de continuer à développer des applications destinées à résoudre les problèmes de société. « Maintenant, je dois trouver comment transformer 15 000 USD en 15 milliards USD en quinze ans », dit-il d’un ton amusé.

La deuxième place pour l’Afrique de l’Est a été attribuée à MkulimaCalculator, du Kenya, une application visant à aider les agriculteurs à déterminer la date de plantation ainsi que le choix des cultures les mieux adaptées en fonction des données climatiques et météorologiques observées. L’application se concentre sur les cultures les plus courantes dans le pays : haricots, maïs, pommes de terre, riz et blé, à l’aide des données nationales publiées par la FAO. Les données climatiques sont issues des données du centre météorologique de Nairobi enregistrées entre 1940 et 2008.

Dans un entretien avec eLearningAfrica, Jonathan Gosier, directeur produits pour SwiftRiver sur Ushahidi et fondateur d’AppAfrica, a déclaré qu’il était impressionné par le niveau des participations au concours. « Le concours dure encore deux mois pour les personnes d’Afrique australe, mais nous avons reçu plus de deux cents applications pour les secteurs Afrique de l’Ouest/Centrale et Afrique de l’Est du concours. » Et il semble que ceux qui sont entrés en lice n’étaient pas des imposteurs. « Le niveau était vraiment très élevé ! » dit Jonathan Gosier. « Environ la moitié des candidatures étaient plus que de simples idées ; il s’agissait en fait d’applications développées par les participants, mais nous acceptions également les idées. »

Ce fut le cas avec le troisième prix, remporté par l’Ouganda pour le projet Agro Universe. Cette application mobile et Web sert de place de marché pour les récoltes en mettant en contact les communautés dans le besoin et celles qui ont des produits à leur offrir. L’équipe de dix personnes n’a pas encore développé l’application, mais avec les 3 000 USD remportés, il sera plus facile de transformer l’idée en réalité.

L’impulsion en faveur de solutions internes

Il est important que les solutions et stratégies d’atténuation relatives au changement climatique soient formulées par les Africains eux-mêmes. Pour Jonathan Gosier, « chaque pays du monde doit trouver le meilleur moyen d’avancer en période de changement et de tension. Les pays d’Afrique ne sont pas différents : ils ont leur mot à dire concernant leur avenir. Les Africains doivent eux-mêmes proposer ces solutions, car elles doivent tenir compte de l’impact à long terme sur la société ainsi que des gains à court terme. Elles doivent également être durables car malheureusement, nombreuses sont les solutions proposées par les ONG étrangères qui, faute de tenir compte du concept de développement durable, n’ont qu’un impact à court terme. »

Sélection des gagnants

Il n’a pas été facile pour le jury de décider quelles TIC étaient porteuses d’espoir. Jonathan Gosier explique que le comité était constitué d’experts techniques, de spécialistes du climat, d’entrepreneurs sociaux et d’éco-activistes du monde entier. Les critères pris en compte par les juges pour sélectionner les gagnants étaient, entre autres, le potentiel d’évolution du projet au-delà du pays où il a été développé, la focalisation sur le thème du changement climatique et l’adaptation à ce changement, et l’impact que le développeur de l’application a cherché à créer. En plus d’incarner ces idéaux, les applications gagnantes montrent de quelle manière les jeunes développeurs Africains exploitent les TIC pour créer des solutions durables aux défis environnementaux actuels.

l'article original a été publié ici: http://www.elearning-africa.com/eLA_Newsportal/innovation-des-jeunes-a-apps4africa/
]]> Autres nouvelles Fri, 03 Feb 2012 11:59:08 +0000 Concours de photo et du meilleur essai - Agence du NEPAD - CTA http://ardyis.cta.int/fr/actualites/actualites-du-projet/item/111-photo-and-essay-competition http://ardyis.cta.int/fr/actualites/actualites-du-projet/item/111-photo-and-essay-competition

Nepad@10

NB : Pour les participants de l’Afrique du Nord (uniquement), la date butoir pour soumettre les candidatures est spécialement prolongée au 25 septembre 2011 ! Pour les participants des autres régions de l’Afrique, des contributions suffisantes ont été reçues et le concours est clôt.


L’Agence du Nouveau Partenariat pour le Développement de l'Afrique (NEPAD) et le Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale ACP-EU (CTA) unissent leurs forces pour célébrer le 10ème anniversaire du NEPAD. Les deux institutions organisent conjointement dans ce cadre :

  • Un concours du meilleur essai sur l’entreprenariat, l’agriculture et les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). Le concours est ouvert aux jeunes africains, âgés de 18 à 35 ans. Les étudiants, journalistes et jeunes entrepreneurs sont particulièrement encouragés à y participer. Un prix de 1000 euros récompensera chacun des gagnants. Les lauréats participeront également au 10ème anniversaire du NEPAD! Pour plus d’informations consulter l’annonce du concours du meilleur essai ici.
  • Un concours de photos sur les TIC, l’agriculture, l’entreprenariat et le changement climatique. Ce concours est ouvert aux photographes africains, amateurs et professionnels, âgés d’au moins 18 ans. Les lauréats recevront chacun 800 euros ainsi que l’opportunité de participer au 10ème anniversaire du NEPAD ! Pour plus d’informations consulter l’annonce concernant le concours de photos ici.

Les dossiers de candidature doivent être envoyés en français ou en anglais. Les prix récompenseront l’excellence dans un certain nombre de catégories (dont une qui concerne particulièrement les femmes). Les concours visent notamment à contribuer aux réflexions sur les progrès de l’agenda du développement de l’Afrique et à encourager les jeunes talents.

Dates limites : Pour les deux concours, la date limite pour soumettre votre dossier de candidature est le 15 août 2011 (Date limite reportée au 31 août 2011!)

Vous pouvez accéder directement à la version pdf des annonces.

 

]]> Nouvelles du projet Wed, 27 Jul 2011 13:58:00 +0000 CONCOURS DU MEILLEUR ESSAI: TIC, entreprenariat et agriculture : parole aux Jeunes ! http://ardyis.cta.int/fr/actualites/actualites-du-projet/item/109-essay-cta-nepad http://ardyis.cta.int/fr/actualites/actualites-du-projet/item/109-essay-cta-nepad

nepad@10

 

Date butoir prolongée au 25 septembre 2011 pour l'Afrique du Nord

 

Gagnez 1000 Euros et participez au 10ème anniversaire du NEPAD!


L’Agence du Nouveau Partenariat pour le Développement de l'Afrique (NEPAD) et le Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale ACP-EU (CTA) unissent leurs forces pour célébrer le 10ème anniversaire du NEPAD. Dans ce contexte, et pour contribuer aux réflexions sur les progrès de l’agenda du développement de l’Afrique, les deux institutions organisent conjointement un concours du meilleur essai sur le thème : «TIC et l'entreprenariat dans le développement agricole et rural à travers les femmes et les Jeunes ».

Ce concours s'inscrit également dans le cadre des activités du CTA sur la jeunesse, les femmes et les TIC. En ligne avec ces objectifs, le CTA et l’Agence du NEPAD sont à la recherche de jeunes africains enthousiastes (écrivains, journalistes et autres jeunes), qui voudraient démontrer leurs aptitudes en examinant ces questions.

Les prix récompenseront l’excellence dans un certain nombre de catégories et visent à encourager les efforts des talents africains, en particulier des jeunes et des femmes, afin de consolider l’avancement de l’agenda du développement en Afrique.

1. Qui peut y participer ?

Le concours est ouvert aux jeunes, hommes et femmes, âgés de 18 à 35 ans, ressortissants de l’Afrique. Les étudiants, journalistes et jeunes professionnels (acteurs de la société civile ou du secteur privé), hommes ou femmes, sont particulièrement encouragés à y participer. Les essais doivent être rédigés en français ou en anglais.

A. 1ère catégorie : Femme et TIC dans l’agriculture

Cette catégorie est ouverte aux candidats des deux sexes. Sous le format d’un essai, les candidats doivent écrire l’histoire d’une africaine, travaillant dans le secteur agricole qui utilise les TIC dans ses activités entrepreneuriales ou professionnelles (par exemple : utilisation du téléphone portable pour le marketing de produits horticoles, utilisation d’applications mobiles pour l’accès à/la diffusion de l’information stratégique,  utilisation innovante de l’ordinateur pour la traçabilité du bétail, utilisation combinée de l’internet et de la radio dans la vulgarisation, etc.). Le texte soumis doit fournir des informations sur :

  • La présentation de la personne dont l’histoire est racontée : éléments de biographie, études si c’est le cas, expertise agricole et dans les TIC (si adéquat), etc. ;
  • Le genre d’activités professionnelles dans lesquelles cette personne est engagée ;
  • Description de l’utilisation des TIC mise en œuvre : quels outils des TIC ont été utilisés; comment ont-ils été utilisés; les coûts engagés; partenaires engagés, difficultés rencontrées, résultats obtenus ; leçons apprises ; les TIC ont-elles favorisé un accroissement du rendement, des revenus de l’entreprise ou des acteurs cibles ? Etc.
  • L’analyse du candidat sur l’utilisation des outils : étaient-ils appropriés à l’objectif visé ? y a-t-il des outils alternatifs plus performants ? limites de l’outil/des outils TIC utilisés ; dans quelles conditions l’usage est-il réplicable ? Les TIC ont-elles amélioré l’accès à l’information stratégique ? Etc.
  • Les références et documents (liens internet, articles, publications, etc.) illustrant le travail de la personne dont l’histoire est racontée, ou appuyant les arguments développés par le candidat dans son essai.

B. 2ème catégorie : Jeunes et TIC dans l’agriculture

Cette catégorie également est ouverte aux candidats des deux sexes. Sous le format d’un essai, les candidats doivent écrire l’histoire d’un(e) jeune professionnel(le) africain,  qui utilise les TIC dans ses activités  (par exemple : utilisation du téléphone portable pour le marketing de produits horticoles, utilisation d’applications mobiles pour l’accès à/la diffusion de l’information stratégique,  utilisation innovante de l’ordinateur pour la traçabilité du bétail, utilisation combinée de l’internet et de la radio dans la vulgarisation, etc.). Le texte soumis doit fournir des informations sur :

  • La présentation de la personne dont l’histoire est racontée : éléments de biographie, études si c’est le cas, expertise agricole et dans les TIC (si adéquat), etc. ;
  • Le genre d’activités professionnelles dans lesquelles cette personne est engagée ;
  • Description de l’utilisation des TIC mise en œuvre : quels outils des TIC ont été utilisés; comment ont-ils été utilisés; les coûts engagés; partenaires engagés, difficultés rencontrées, résultats obtenus ; leçons apprises ; les TIC ont-elles favorisé un accroissement du rendement, des revenus de l’entreprise ou des acteurs cibles ? Etc.
  • L’analyse du candidat sur l’utilisation des outils : étaient-ils appropriés à l’objectif visé ? y a-t-il des outils alternatifs plus performants ? limites de l’outil/des outils TIC utilisés ; dans quelles conditions l’usage est-il réplicable ? Les TIC ont-elles amélioré l’accès à l’information stratégique ? Etc.-Les références et documents (liens internet, articles, publications, etc.) illustrant le travail de la personne dont l’histoire est racontée, ou appuyant les arguments développés par le candidat dans son essai.

Dans cette catégorie, la personne dont les activités sont présentées doit être aussi une jeune personne, homme ou femme.

Pour toutes les deux catégories, la longueur des essais doit être comprise entre 1200 et 1500 mots (sans les références bibliographiques). Les candidats doivent soumettre leurs dossiers en français ou en anglais. L’usage peut être centré autour d’un ou plusieurs outils TIC.

2. Processus de sélection

Un panel international de juges composé d'experts en matière de TIC et de l'agriculture sera mis en place pour examiner les candidatures et sélectionner les lauréats. Les candidats présélectionnés pourront être interviewés à distance avant la sélection finale.

3. Prix

Pour chaque région d’Afrique (Afrique centrale, Afrique de l’est Afrique du Nord, Afrique du Sud, Afrique de l’Ouest) le meilleur essai de chaque catégorie recevra un prix de 1000 euros.
Les gagnants seront informés vers mi septembre 2011 et seront invités à participer à la cérémonie de remise des prix dans le cadre de la commémoration du 10ème anniversaire du NEPAD à Addis Abeba en Ethiopie.
Outre les œuvres gagnantes, d'autres meilleurs essais seront également promus par les organisateurs, à travers divers canaux en ligne et hors ligne et aussi lors de la réunion organisée par le NEPAD en octobre 2011.

4. Dates limites

  • Les candidatures devraient être envoyées au CTA par courrier électronique (voir les adresses en section 7) d’ici le 31 août 2011 (Date butoir prolongée au 25 septembre 2011 pour l'Afrique du Nord)
  • Les lauréats seront annoncés en mi septembre 2011
  • Les gagnants recevront leur prix en octobre 2011 lors de l’évènement organisé par le l’Agence du NEPAD.

5. Critères de sélection

Les critères principaux de sélection pour les essais sont :

  • L’originalité de l’usage
  • La pertinence de l’usage par rapport aux problématiques de développement ;
  • La vision personnelle du participant dans ses arguments;
  • Le potentiel de reproductibilité de l'expérience;
  • La qualité de la langue (style d'écriture engagé, bonne orthographe et grammaire, etc.);
  • Présence de la bibliographie et /ou d'autres références pertinentes;
  • Le respect du format demandé (nombre de mots : 1200 et 1500 mots, sans les références bibliographiques) ;
  • Le respect des exigences de la catégorie dans laquelle l’essai est soumis.

6. Documents à soumettre

Toutes les candidatures doivent inclure les documents suivants :

  • L’essai en format Word, comprenant une page de couverture : sur cette page la catégorie dans laquelle l'essai est soumis doit être clairement indiquée;
  • Une courte note biographique (pour présenter le candidat), y compris ses coordonnées complètes (adresse électronique, numéro(s) de téléphone, adresse postale, ville, pays, etc.) - pas plus d’une page;
  • Une copie numérisée d'une pièce d'identité indiquant la date de naissance du participant.

Un seul essai sera soumis par catégorie; le même essai ne peut être soumis dans les deux catégories.

7. Adresses de contact

  • Envoi des essais :

Tous les dossiers de candidatures devraient être envoyées simultanément aux deux adresses suivantes :
essay-contest2011@cta.int et ictprogramme@gmail.com

Lors de l'envoi de la candidature, le sujet de l'e-mail doit être «Candidature au concours du meilleur essai».

  • Pour des informations générales sur le concours :

Email : essay-contest2011@cta.int ;
Tél : +31 (0)317 467 102 (CTA – Pays Bas)

8. Clauses supplémentaires

a) Un essai ayant déjà été primé dans une autre compétition ne doit pas être soumis ;

b) L’Agence du NEPAD et le CTA se réservent le droit de rejeter toute dossier qui ne satisfait pas aux critères du concours et du présent règlement ;

c) En s'inscrivant, les participants garantissent que le contenu du texte n’empiète pas sur les droits d'un tiers ;

d) La participation au concours implique un accord explicite donné à l’Agence du NEPAD et au CTA de rendre public, au besoin, l’essai, l’identité, l’occupation professionnelle et la nationalité du participant. En outre, elle constitue un accord donné au CTA et à l’Agence du NEPAD pour l’utilisation des expériences décrites dans leurs publications et activités de promotion. Le participant conserve la propriété et tout autre droit d’utilisation future de son texte ;

e) L’Agence du NEPAD et le CTA ne retourneront pas les documents soumis par les participants ;

f) Les employés du CTA et de l’Agence du NEPAD et les membres directs de leur famille sont exclus du concours;

g) Toutes les taxes locales sur les prix, si nécessaire, sont de la seule responsabilité des gagnants ;

h) Si, pour une raison quelconque, le concours ne peut se dérouler comme prévu, l’Agence du NEPAD et le CTA se réservent le droit, à leur seule discrétion, de l'annuler, le clôturer, le modifier ou le suspendre;

i) Les décisions prises par le jury, l’Agence du NEPAD et le CTA sont souveraines et ne peuvent souffrir d'aucune contestation ;

j) Tous les participants au concours acceptent implicitement les règles présentées dans ce document.


Signification des TIC?


L'UNESCO définit les TIC comme « les technologies nouvelles ou avancées qui améliorent la diffusion  ou  la  création  de  l'information  et  de  communication ».  Dans  le  même  ordre  d'idée,  dans  le  cadre  de  ce  concours,  nous  entendons  par  TIC,  toute  « nouvelle »  technologie  de  l'information et de la communication (Internet, téléphone mobile, ordinateurs, systèmes GPS,  etc.),  associée  ou  non  à  des  technologies  «traditionnelles »  de  communication  (telles  que  la  radio,  la  télévision,  la  presse  écrite,  la  vidéo,  etc.).  Les  textes  soumis  ne  doivent  donc  pas  uniquement traiter des technologies traditionnelles de l'information (radio traditionnelle, etc.).

Retrouvez cette annonce en format pdf ici.

]]> Nouvelles du projet Wed, 13 Jul 2011 08:14:33 +0000