Justification The purpose of ARDYIS is to raise youth awareness and capacity on agricultural and rural development issues in ACP countries through ICTs. http://ardyis.cta.int Sun, 24 Jun 2018 18:00:31 +0000 Joomla! 1.5 - Open Source Content Management fr-fr Cibles et bénéficiaires http://ardyis.cta.int/fr/justification/item/55-targets-and-beneficiaries http://ardyis.cta.int/fr/justification/item/55-targets-and-beneficiaries

Les cibles de ARDYIS sont :
-    les jeunes producteurs agricoles
-    les étudiants suivant une formation agricole
-    tout jeune du milieu urbain et rural des pays ACP intéressé par le développement agricole,  rural et les TIC

De manière générale, la tranche d’âge ciblée est celle comprise entre 18 et 35 ans. Pour certaines activités, cette tranche d’âge pourra être restreinte.

Certaines institutions travaillant avec les jeunes peuvent être bénéficiaires directs.

Les bénéficiaires indirects seront l’ensemble des acteurs interpellés par le développement agricole et rural dans les pays ACP (décideurs publics, producteurs agricoles, associations venant en appui au secteur, etc.).

]]> Justification Thu, 24 Jun 2010 07:04:00 +0000 Objectifs de ARDYIS http://ardyis.cta.int/fr/justification/item/44-objectives http://ardyis.cta.int/fr/justification/item/44-objectives

Le but de ARDYIS est de sensibiliser et de renforcer les capacités des jeunes sur les enjeux du développement agricole et rural pour les pays ACP à travers les TIC. Les objectifs spécifiques sont les suivants :

  • Renforcer les capacités des jeunes sur l’usage du web 2.0 et des TIC pour le développement, en particulier dans le secteur agricole et rural;
  • Contribuer à la sensibilisation des jeunes sur les enjeux du développement agricole et rural.
]]> Justification Sun, 06 Jun 2010 13:18:12 +0000 Contexte http://ardyis.cta.int/fr/justification/item/43-background http://ardyis.cta.int/fr/justification/item/43-background

La faible implication des jeunes dans le secteur agricole ainsi que l'existence d'opportuntiés nouvelles offertes par les TIC pour la promotion du développement agricole, rural et l'amélioration des moyens de subsistance des jeunes, constituent les éléments clés à la base de la mise en oeuvre de cette initiative.

Les économies des pays ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) sont très largement tributaires du développement des secteurs agricole et rural. En Afrique, environ 60% des populations vivent du secteur agricole (qui inclut les productions végétales, la transformation agroalimentaire, l’élevage, la pêche et l’exploitation forestière); ce secteur contribue pour plus de 30% au PIB d’un grand nombre de pays et ce pourcentage s’élève à 50% ou plus pour des pays comme la R. D Congo, la République centrafricaine . Malheureusement, l’agriculture ne bénéficie pas de l’attention adéquate qu’elle requiert de la part des décideurs. Elle jouit d’une image moins reluisante, comparée à d’autres secteurs, notamment aux yeux des jeunes. Ces derniers délaissent les activités agricoles, dépeuplent les milieux ruraux (compte tenu des difficultés qui y sont rencontrées), toute chose entraînant progressivement un vieillissement de la population rurale.

Dès lors, ainsi qu’il a été observé aux Caraïbes par l’association CAFAN, l’avenir de l’agriculture est mis en danger, malgré ses apports importants et ses immenses potentialités :

Long tradition as well as innovations in various areas of agricultural and rural development is threatened by a number of factors, including the very limited youth involvement in the sector.  Surveys among CaFAN farmers’ organisations across the region indicate that the average age of farmers are increasing and in most cases above 45 years old, the majority being over 60 years ”

Ainsi, c’est pour renforcer l’implication des jeunes dans ce secteur, qu’en mettant en place le Programme Mondial d’Action pour les Jeunes, les Nations Unies ont affirmé la nécessité d’œuvrer sur ce chantier :

“The United Nations General Assembly placed strong emphasis on rural Development (…), calling for actions focused on making farming more rewarding and life in rural areas more attractive for young people” .

Par ailleurs, les pays ACP connaissent un chômage élevé qui frappe d’abord la population jeune. Il va sans dire qu’un intérêt renouvelé des jeunes eux-mêmes et des différents acteurs pour le secteur agricole, combiné à l’accroissement d’investissements, contribuera fortement au développement socio-économique de ces pays et à réduire le chômage.


D’un autre point de vue, l’avènement des Technologies de l’Information et de la communication (internet, téléphonie mobile, etc.) offre de nouvelles opportunités à la fois pour appuyer le développement du secteur rural et agricole, et pour amplifier les opportunités à saisir par les jeunes. Ces technologies pénètrent progressivement tous les segments socio-professionnels des pays ACP, même en milieu rural, bien que les contraintes soient plus fortes dans ces zones. Entre 2000 et 2009, la progression de la connexion internet dans les pays africains est de 1392%, 890% en Amérique Latine et dans les Caraïbes, alors qu’elle se situe autour de 300% pour le reste du monde . Plus de la moitié des populations africaines disposent aujourd’hui du téléphone portable. En outre, ce sont les jeunes qui maîtrisent en général le mieux les nouvelles technologies et ils peuvent donc les exploiter pour en tirer le maximum d’opportunités transversales. L’impact de leur implication renforcée, appuyée par un usage innovant des TIC, peut être considérable. Car comme l’a réaffirmé le Président de l’Union Africaine, le Président du Malawi, durant le 14ème Sommet de cette institution panafricaine en Ethiopie en février 2010 :

“Information and communication technology can play a major role in the development of agriculture and food security on our continent… Feeding Africa through new technologies: let us act now!”
Au CTA, diverses actions sont menées pour renforcer l’implication des jeunes dans le développement rural. En ce qui concerne les TIC, déjà entre 2004 et 2005, des activités comme le concours sur les TIC au service de la jeunesse en milieu rural et l’Observatoire TIC 2005 sur le thème de la jeunesse, pour ne citer que celles-là, avaient été réalisées dans ce cadre. Avec le Plan Stratégique 2007 – 2011 du CTA, l’engagement et les actions envers une meilleure implication des jeunes et une prise en compte de leurs préoccupations ont été encore renforcés. Ce projet s’inscrit dans la durée et se trouve actuellement dans sa phase initiale (2010 - 2011).

]]> Justification Sun, 06 Jun 2010 13:16:23 +0000