Home
  • Youth Activity 2003
  • Youth Activity 2003
  • Youth Activity 2003

Follow us!

Key Partners

 

 

Login Form



What is the ARDYIS Project?

The purpose of ARDYIS is to raise youth awareness and capacity on agricultural and rural development issues in ACP countries through ICTs. More specifically, it will strengthen the capacities of the youth on ICTs for development issues, particularly in the agricultural and rural sector and contribute to sensitizing youth on the questions related to agriculture and rural development in ACP countries. It is a framework for actions that will contribute to the promotion of opportunities for youth in ACP countries in the sectors of agriculture, rural development and information and communication technology.

Contexte économique dans les pays en voies de développement

Le contexte économique actuel des nations africaines présente une situation de pauvreté extrême et traduit de mauvaises conditions de vie et d’existence des populations. Les statistiques officielles révèlent une pauvreté plus accrue en milieu rural. Les politiques, malgré les efforts déployés dans les divers secteurs piétinent et obtiennent des résultats à peine reluisant. L’Afrique subsaharienne quant à elle, est l’une des régions les plus pauvres au monde et la pauvreté semble s’y accroitre (FIDA, 2001).

Quand on parle de migration des jeunes, on pense souvent à leur déplacement vers le milieu urbain ; mais la question pourrait être abordée autrement : pourquoi les jeunes urbains ne retournent-ils pas souvent en milieu rural ? Répondre à cette question nous aidera à identifier les conditions majeures qui freineraient la migration des jeunes vers les milieux urbains. Une chose est certaine les jeunes recherchent des opportunités et l’on ne peut leur refuser de développer des stratégies pour y avoir accès ; que ces dernières leur soient rentables ou pas.



Je suis originaire d’un petit village en France appelé « Toutlemonde ». Je ne suis pas bien que ça ait influencé ma destiné mais le fait est que je suis doublement représentative et de l’exode rurale, et de l’émigration.

A 37 ans, Siriki Ouattara, jeune entrepreneur agricole, respire le bonheur. « En dehors du sel, tout ce que nous consommons sort de mon champ. On a les amendes de karité pour faire le beurre, on fait la culture maraichère pour avoir les légumes, on produit les céréales et les tubercules, on a le lait grâce à mes bœufs. On n’a pas besoin d’acheter grand-chose au marché », confie-t-il visiblement fier.

Au Burkina Faso, comme partout ailleurs dans le monde, la recherche d’une vie meilleure pousse chaque jour de nombreux jeunes à quitter les campagnes pour rejoindre les villes. Mais Siriki Ouattara, pour trouver son bonheur, a fait le chemin inverse.

«StartPrev12345678910NextEnd»
Page 10 of 41
 

Focus

Youths are talking about agriculture and discussing its future: Read their blogs here!

Who's Online

We have 60 guests online